Comment remplir un constat amiable d'accident automobile ?

C’est sans aucun doute la question que l’on ne se pose jamais ! Puis le jour de l’accident, on se retrouve perdu et désarmé devant ce document totalement inconnu.

Ce site a pour but de vous familiariser avec le constat amiable afin de vous aider à le remplir de manière efficace, mais surtout pour ne pas être pris en faux par votre assureur à cause d’un constat mal rempli.

Les constats amiables sont tous identiques en Europe, quel que soit le pays ou la langue, ce document est un relevé des faits pour votre assurance afin de vous faire indemniser plus rapidement, mais également pour éviter les conflits avec l’autre conducteur. L’assurance s’en sert comme élément de preuve. Lorsque le constat amiable est signé et validé par la main des deux conducteurs, il ne peut être contesté que très difficilement par la suite. Une fois rempli, chaque conducteur en garde un exemplaire afin de garder une trace écrite de l’accident.

Constat Européen d'accident (constat amiable)

Même s'il n'est pas obligatoire, il est essentiel pour pouvoir être indemnisé rapidement par l'assureur.

Qu'est-ce qu'un constat amiable ?

Le constat amiable est un contrat signé par deux conducteurs lors d’un accident de la route afin d’éclaircir la situation et de déterminer la part de responsabilité de chacun des conducteurs. Une fois ce constat amiable rempli et signé, il ne pourra plus être modifié.

Il permet en cas de sinistre de regrouper l’ensemble des informations relatives à ce sinistre et de déclarer sur un seul et même document l’ensemble de vos obligations et de vos responsabilités.

C’est ce document qu’il faudra fournir à votre assurance afin de faciliter les démarches de remboursement, si remboursement il y a.

Ce n’est pas un document obligatoire, mais il est fortement recommandé afin de faciliter les démarches auprès des assurances. Cependant une fois signé par les deux parties, il ne peut plus être modifié de quelque manière que ce soit.

Mode d'emploi du constat amiable

Le mode d’emploi est fourni avec le constat amiable, n’hésitez pas à le lire à tête reposée et non le jour où il vous arrive un accident. Car si ce jour fatidique arrive, dans le stress et la panique, vous risqueriez de mal le remplir et ainsi perdre les dédommagements auxquels vous auriez droit, le malus, la franchise, les indemnisations corporelles etc

Si un jour vous deviez attendre quelqu’un dans votre voiture, profitez-en pour lire le mode d’emploi du constat amiable. Ainsi, le jour où vous auriez la nécessité de l’utiliser, vous saurez comment procéder et éviterez ainsi l’appréhension et la panique qui pourraient vous faire prendre de mauvaises décisions.